Janvier 2007

accords handicap, DIF, astreintes, harengs

 

Handicap

 

La Direction Départementale du Travail a validé l’accord handicap négocié et signé par toutes les organisations syndicales : CFTC, FO, CGT, CFTD et CFE-CGC. Il doit donc s’appliquer dès maintenant.

 

L’accord vise à développer l’emploi et la formation de personnes handicapées. Des moyens seront fournis par l’entreprise (direction de programme dédiée, postes de gestion…) et par les organisations syndicales et les CE (commissions de suivi…).

 

Au-delà des actions d’aménagements de locaux, de soutien auprès des salariés handicapés ou de membre de leur famille handicapés etc., il s’agit pour tous les salariés de l’entreprise de se familiariser et de favoriser l’accueil de stagiaires, l’embauche et l’intégration dans les projets de personnes handicapées.

 

Accord Formation – DIF – CFP approuvé 

 

L'accord DIF que nous avions négocié, et signé en mai (avec FO), a fini par être rejoint par la CFDT fin décembre à quelques aménagements près, notamment la garantie d’une formation d’une semaine de formation tous les trois ans.

 

Les principaux engagements n’ont pas été changés (en particulier le nombre d’heures dédié au DIF). Cela signifie que cet accord était mature en mai, et que les syndicats opposants à l'accord n'ont fait que retarder le déploiement de la CFP dans les établissements de SOGETI.

 

Cet accord est important pour tous les salariés, parce qu’il complète et conforte l’accord GPEC, qu’il décrit et contractualise l’existence et le fonctionnement de la CFP (avec son extension à toutes les unités de l’UES), et qu’il donne le « mode d’emploi »  des dispositions légales du DIF.

Retroussons nos manches !

 

Salaires - rémunérations 

 

Bien que nous ayons réussi à faire aboutir une négociation sur les salaires en 2006, et malgré une conjoncture favorable, la direction  se refuse à développer et compléter les dispositions existantes.

 

Il manque pourtant un accord d’intéressement, dispositif classique pour un groupe comme le nôtre et souhaité par les salariés.

 

Serons-nous capables d’améliorer les dispositions salaires en 2007 et conclure sur l’intéressement ? Pour cela, votre soutien est nécessaire.

 

 

 

Adhérez à la CFTC, rejoignez nous :

cftc.capgemini@free.fr

 

 

Le statut du travailleur et les astreintes 

 

Constatant la dégradation des conditions de travail ces dernières années, le statut du travailleur (projet de la CFTC pour la sécurisation des parcours professionnels) définit un ensemble de propositions pour mieux gérer le temps tout au long de l’année. En ce qui concerne les astreintes, il appelle à un meilleur encadrement au sein d’un accord national interprofessionnel décliné ensuite dans les branches et les entreprises. Cet accord mentionne que le recours à l’astreinte :

·   fait appel au volontariat,

·   comporte un plafond limitant le nombre d’heures d’astreinte mensuelles pouvant être effectuées par chaque salarié ;

·   mentionne une obligation de notifier au salarié un mois à l’avance, la programmation de ses périodes d’astreintes ;

·   prévoit une rémunération minimum et/ou un temps de repos compensatoire ;

·   prévoit aussi une surveillance médicale spéciale pour le salarié qui accomplit régulièrement des astreintes.

 

A Capgemini, un accord d’astreinte a été signé en 2003, entre la direction et un syndicat. La CFTC n’avait pas approuvé ce texte. Les dispositions de revalorisation des primes n’ont jamais été activées : cet accord n’est pas complètement appliqué. A revoir ?

 

 CFTC 2006 : bon sens et ténacité 

 

2005 avait connu la fusion avec Transiciel, la négociation de l'accord GPEC et les élections dans toute l'UES.

Un coup d'œil dans le rétroviseur nous montre le chemin parcouru cette Complications cardiovasculairesannée 2006 :

  • Négociation et signature d'un accord handicap,

  • Négociation et signature d'un accord salaire.

  • Négociation et signature d'un accord Formation - DIF et CFP,

  • Négociation et signature d'un accord mutuelle et prévoyance,

  • Annulation d'un plan social à Telecom,

  • Report et renégociation d'un plan social à Outsourcing,

  • Participation active contre le CP et soutien aux propositions CFTC pour les jeunes (statut du travailleur) …

 

 Est-il permis de faire griller des harengs dans son bureau porte fermée ? 

 

La réponse est NON, porte ouverte ou fermée. Le hareng et sa cuisson sont prohibés dans l’enceinte de l’entreprise.

Il n’y a pas si longtemps, il fallait commencer ainsi ses questions pour qu’on veuille bien se pencher sur les nuisances de la tabagie et les conséquences sur la santé des salariés exposés. La loi est désormais très claire, les amendes importantes et la direction de chaque établissement responsable de son application. Cela dit, Il ne suffit pas d’interdire et de sanctionner. La CFTC encourage l’initiative que certains CE ont prise, pour aider les fumeurs qui le souhaitent à s’arrêter, notamment en organisant des stages dédiés avec accompagnement de spécialistes.