Janvier 2010

Pandémie et chocolats - dossier rémunérations

 

Les élus et adhérents CFTC de Capgemini et Sogeti vous souhaitent



Une très bonne année à tous !

 

Pandémie et chocolats

pas d'ouverture le dimanche pour la pandémie

La CFTC dénonce les horaires d'ouverture limités des centres de vaccination contre la grippe A H1N1 en Ile-de-France pendant la période de fin d'année jusqu'au 3 janvier, dans un communiqué, elle indique par exemple que les centres auront été fermés le 24 décembre après-midi et les 25 et 26 décembre et que les 28, 29 et 30 décembre, ils ne seront ouverts que de 16H00 à 20H00.

"Soit il y a urgence sanitaire et il faut vacciner un maximum de personnes en un minimum de temps, soit il y a vaste opération de communication sans véritable danger pour la population", écrit le syndicat dans ce communiqué intitulé "la pandémie est priée de respecter la trêve des confiseurs".

La CFTC se dit "consternée de voir l'acharnement avec lequel les services de l'Etat favorisent les ouvertures des grandes enseignes le dimanche et en période de fêtes, par rapport à la légèreté avec laquelle ils traitent les problèmes de santé publique".

 

 

Agenda des DS CFTC

 

Janvier

 

o       27 janvier CCE

o       15 janvier élections

o       12 janvier travail de nuit

o       11 janvier CCE - org. TS / OS

o       7 janvier élections

o       7 janvier éloignement

 

 

 

Rémunération

 

Faute d’aboutir à un accord avec les organisations syndicales (la direction n’a vraiment rien lâché) la direction décide d’appliquer l’accord bas salaires avec les éléments suivants :

·         augmentation de 300 € pour les 3% des salariés les moins payés dans chaque BU,

·         garantie de progression minimale sur deux ans (au lieu de trois dans l'accord).

Des consignes auraient été diffusées aux manager :

·         Augmentation de la masse salariale limitée à 0,5%,

·         Augmentations réservées aux recalages (écarts anormaux), promotions et prestations exceptionnelles.

Quand on examine les statistiques de l’augmentation du salaire moyen mensuel  (enquête ACEMO trimestrielle) de notre profession, on peut constater que l’ensemble des salariés voit son salaire moyen augmenter de 2,1 points sur douze mois à fin septembre 2009. Dans le même temps, le salaire moyen des cadres, lui, n’augmente que de 1,1 points.

 

On voit aussi que le salaire mensuel de notre profession progresse moins vite que la moyenne nationale.

Programmation, conseil et autres activités informatiques – comparaison base 100 en déc. 2008 : variation sur un an :

 

sept-08

sept-09

variation

tous

99,03

101,1

2,1

cadres

99,82

100,9

1,1

 

L’inflation est quasi nulle en 2009 (près de 0,4%).  Le SMIC sera revalorisé de 0,5% au 1er janvier 2010.

Taux d’inflation

2005

2006

2007

2008

2009

1,8%

1,6%

1,8%

2,8%

0,4%

 

Positions de principe :

·         L’entreprise doit se doter d’un accord salaire (et non seulement bas salaires) et renouer durablement avec la négociation sur ce thème.

·         Les autres éléments de rémunération sont second par rapport au salaire – ils doivent être négociés en tant que compléments et non substitut du salaire.

·         Les salariés doivent pouvoir participer, notamment financièrement à la réussite de l’entreprise. 

La CFTC demande un accord pérenne qui donne aux salariés l’assurance d’une évolution salariale, y compris s’ils restent dans le même rôle professionnel, de manière à combattre la hausse du coût de la vie. Elle demande que cet accord s’applique à la plus large population de salariés, en conservant la priorité de garantie salariale donnée aux plus bas salaires du groupe.

 

Accord Salaires

L’accord salaire signé par la CFTC en 2006 doit être actualisé avec un niveau minimum d’augmentation établi chaque année en référence à l’évolution du coût de la vie. La disposition dite « CFTC » qui prévoyait un rattrapage de salaire pour une large partie de la population (1.422 personnes la première année) doit être pérennisée.

 

Cartographie des rôles et rémunération

La CFTC demande que la direction de l’entreprise associe à chaque rôle de la cartographie des compétences, une rémunération cible correspondante. Ceci doit faire l’objet d’une information auprès des instances représentatives du personnel.

 

Salaires variables

La CFTC demande que les rôles éligibles au dispositif de salaire variable soient clairement identifiés et limités à ceux-ci. Les règles qui définissent les parties variables de salaires seront présentées chaque année pour information et avis aux IRP correspondantes, professions par professions.

 



 

Participation

Les conséquences du découpage en filiales, de l’affectation de contrats déficitaires, et les mutations de personnels créent des situations d’injustice graves perçues par tous les salariés. La CFTC propose de corriger cette injustice au sein de l’UES et demande que 100% de la réserve de participation de toutes les sociétés du groupe en France soit réparties  vers 100% des salariés du groupe en France selon la même règle.

 

Intéressement

Avec un accord d’augmentation minimum garantie sous forme de rattrapage et d’un système de participation équitable, la CFTC peut envisager la négociation d’un accord d’intéressement au niveau de l’UES avec déclinaison par profession et BU.

 

Ne restez pas isolés, Contact : cftc.capgemini@free.fr