Dons de jours solidaire pour personnes aidante
un accord négocié, signé et défendu par la CFTC

donner des jorus de congé à un collègue dont un proche est atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité

La CFTC s’engage aux côtés des personnes les plus fragiles

2015 - 2018 - 2020

2020 - avenant n°2 - abondement de 100% par l'entreprise - décès d'un enfant quel que soit l'âge

Pour cette négociation, plusieurs organisations syndicales avaient mis en avant des revendications qui ont été plutôt écoutées avec notamment :

Nous avons également réclamé que le nombre important de jours de congés perdus par nos collègues soit versé au fond de jours : la direction n'a pas approuvé.

 

Accord

 

CFTC

CGT UNSA CFDT CGC

validité

Don de jours aux aidants - avenant n°2

OUI

NON

NON

avenant valide

 

2018 - extension aux conjoints, aux parent et aux personnes âgées hébergées au domicile

 

 

Accord

  CFTC CGT FO CFDT CGC

validité

Don de jours

OUI NON accord valide

2015 - solidaires

Par cet accord, l'entreprise transpose et améliore la loi n°2014-459 du 9 mai 2014, qui prévoit la possibilité pour tout salarié de pouvoir céder tout ou partie de ses jours de repos à un collègue dont l’enfant est gravement malade. C'est un dispositif solidaire où salariés et direction contribuent pour aider les collègues en difficulté. Nous avons étendu le bénéfice de cette disposition aux conjoints des salariés. Voir l'accord.

Accord Don de jours

1.      Tout salarié qui a la charge d’un enfant âgé de moins de vingt ans (ou plus selon conditions) atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité rendant indispensables une présence soutenue et des soins contraignants pourra bénéficier de jours d’absence rémunérée. Ce dispositif est aussi applicable pour son conjoint. Avec ce système de solidarité, tout salarié pourra abonder jusqu’à 5 jours de congés (payés/ancienneté). Ce don est anonyme. Le donateur peut demander à indiquer le bénéficiaire.

2.       L’entreprise accorde trois jours d’absence rémunérée pour l’accompagnement d’un enfant hospitalisé.

3.       Quand un salarié bénéficie d’un congés de soutien familial ou de présence parentale, l’entreprise maintiendra le financement de la couverture complémentaire santé et prévoyance.

Décision : La CFTC décide de faire aboutir l’accord, de le signer et d’en défendre l’application.

Accord

  CFTC CGT FO CFDT CGC

validité

Don de jours

OUI NON accord valide